Une certaine évolution a été notée dans le prix de l’immobilier ces cinq dernières années. Elle a concerné huit des onze plus grandes villes de France. Les montants que les Français ont déboursés pour l’achat d’un logement ont augmenté dans ces différentes régions et 2016 n’a pas échappé à la règle.

En effet, les professionnels du secteur ont indiqué dans un récent baromètre que cette fin d’année a vu une forte progression des prix du logement. Les onze grandes villes de l’Hexagone ont été concernées. Par exemple, Lyon a affiché une remontée de 6,6 %, +4,6 % a été enregistré pour Paris et les sommes ont crû de 5 % à Bordeaux.

achat-immobilier

Les prix devraient être stables en 2017

Il est bon de savoir que c’est le recul des pourcentages d’emprunt qui a agi de levier dans la progression des prix en 2016. Par contre, 2017 devrait quant à elle être placée sous signe de la stabilité, selon les professionnels. La hausse des taux de crédit ne sera pas étrangère à la situation.

Pour revenir à l’année écoulée, soulignons qu’une chute de 1 % des taux a eu pour effet de faire grimper de 10 % le pouvoir d’achat des Français. Il était possible d’emprunter 207 000 euros pour une mensualité de 1 000 euros l’an dernier, alors qu’avec ce même montant, le financement auquel l’on pouvait prétendre en 2014 était de 165 000 euros.

Avec la remontée des indices, les demandes ne seront plus portées par les conditions du prêt immobilier. À noter également que les nouvelles requêtes n’ont pas connu de boom l’année dernière. L’Indice de Tension Immobilière (ITI), qui est passé de 3,2 acheteurs pour un bien mis en vente à 1,2 en 2016, en est la preuve !